March 4, 2017

La trésorerie

Définition de la trésorerie

La notion de trésorerie est fondamentale puisqu’il est indispensable pour l’entreprise de disposer d’un niveau de disponibilités suffisant pour payer ses dettes à bonne date et ce, compte tenu de Trésorerie et business-plan financierson cycle d’activité, de ses variations saisonnières éventuelles et des délais de paiement qu’elle consent à sa clientèle (impact du BFR).

Il convient de déterminer avec le plus d’exactitude possible la masse globale des ressources nécessaires à l’entreprise pour fonctionner.

Lien entre la trésorerie, le FRNG et le BFR

Si le Fonds de roulement net global (FRNG) est supérieur au Besoin en fonds de roulement (BFR), la trésorerie sera naturellement positive; le montant pourra, soit se retrouver intégralement dans les comptes de disponibilités, soit être investi dans des placements de trésorerie de très court terme.

Inversement, si le FRNG est inférieur au BFR, il existe un besoin à financer; il faudra alors souscrire un emprunt bancaire.

Contrairement aux idées reçues, une entreprise peut être solvable, c’est-à-dire qu’elle peut avoir un actif total supérieur à ses dettes, mais ne pas posséder suffisamment de liquidités pour honorer ses échéances.

Trésorerie nette

Trésorerie nette = Disponibilités – Trésorerie passive

Les disponibilités

Il s’agit du cash dégagé par le fonctionnement de l’entreprise. On y ajoute les bons et autres placements qui sont remboursables à tout moment (valeurs mobilières de placement).

Trésorerie passive

Elle est représentée par :

  • les concours bancaires courants,
  • les soldes créditeurs de banques,
  • les effets escomptés

Mouvements qui l’affectent

La trésorerie est alimentée par :

  • le FRNG : à condition qu’il ne soit pas réduit par des pertes ou par un accroissement des immobilisations qu’il aurait servi à financer, il est sans cesse renouvelé, grâce aux rentrées de l’entreprise provenant essentiellement des ventes. Il peut être augmenté par exemple à la suite d’un apport d’argent frais (augmentation de capital social).
  • les rentrées du chiffre d’affaires qui constituent les recettes normales de l’entreprise.
  • les avances bancaires à court terme, quelle que soit leur forme, qui constituent une couverture momentanée du BFR.
  • des recettes exceptionnelles provenant d’une augmentation de capital, d’une cession de matériel, d’un emprunt à terme,…